Livraison offerte dès 49€ en France métropolitaine

Des micro-mares pour la biodiversité au jardin

On le sait, nos jardins, petits ou grands, gagnent à favoriser une plus grande biodiversité.

Chaque espèce supplémentaire vient complexifier votre petit écosystème et le stabilise.

Une espèce trop seule peut proliférer (les pucerons, les limaces, les tipules, etc.), mais la présence de ses prédateurs ou d’autres espèces concurrentes la contient. Plus un système est complexe, plus il est stable. Et plus il est difficile à une seule espèce, animale ou végétale, d’occuper tout l’espace !

Depuis des années, la permaculture insiste sur un principe : il n’y a pas vraiment de milieu riche en diversité, car ce sont les "interfaces" entre les milieux où les espèces sont les plus nombreuses : l’orée d’une forêt, la berge d’une mare, la surface de l’eau, le pied d’une haie… Ce sont les frontières entre deux milieux qu’il faut multiplier au maximum.

 

Et ce qui manque dans nos jardins, c’est précisément la frontière entre l’eau et la terre, ou l’eau et l’air.
Même dans un tout petit jardin ou potager, la présence d’un minuscule point d’eau suffit à faire exploser le nombre d’espèces présentes.
Une micro-mare permet d’attirer des crapauds et des grenouilles, voire des tritons. Les crapauds parcourent le nuit le potager à la recherche de limaces et d’insectes.
Les oiseaux viendront boire et vous leur rendrez ainsi un grand service. Ils vous remercieront un grignotant les chenilles sur vos choux !

Les plantes aquatiques fleurissent abondamment, comme la menthe aquatique ou la salicaire, et attirent abeilles et bourdons de toutes espèces, qui iront polliniser vos courgettes ou vos fruitiers !

Pour éviter que l’eau « croupisse » (eutrophisation), vous introduirez quelques plantes oxygénantes (Ceratophyle, Najas ou Myriophyles) et ajouterez quelques daphnies et ostracodes pour peupler le milieu, et surtout des aselles qui mangeront les feuilles tombées.

Et pourquoi pas des plantes flottantes, comme l’Azolla ou les lentilles ? Si elles prolifèrent trop, vous en retirerez quelques poignées pour les déposer au pied de vos légumes !

 

Cet point d’eau, même minuscule, attirera toutes sortes de libellules qui y pondront, et dont les larves élimineront les larves de moustiques.
Les adultes, elles, captureront mouches et insectes volants divers. Et les observer vous ravira !

 

Une simple poubelle en plastique, voire un gros seau, enterrés au cœur du potager ou du jardin, suffisent amplement.
Vous pouvez utiliser la Zollabox Démarrage pour lui donner vie, puis y installer les plantes qui vous plairont, immergées ou émergées.
Veillez juste à maintenir le niveau de l’eau en pleine canicule, et pensez à y plonger une branche ou une planchette afin d’éviter qu’un hérisson ou un oiseau intrépide s’y noie, incapable de sortir seul de l’eau.

 

Votre micro, ou mini, voire grande mare votre apportera une vie que vous ne soupçonnez pas, utile à votre jardin et à votre potager, et surtout passionnante à observer évoluer au fil des saisons, pour les petits et les grands.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés